A propos des transcriptions

Plusieurs systèmes sont possibles pour transcrire le taï don. Sur ce site, nous utiliserons les suivants:

L’Alphabet Phonétique International (API)

alphabet standardisé utilisé pour la transcription phonétique des sons du language parlé, il est prévu pour couvrir l’ensemble des langues du monde. Sur les pages de ce site, les tons des mots transcrits en API seront indiqués en exposant et seront représentés grâce à l’échelle tonale de Chao : Chao Yuan Ren, linguiste américain d’origine chinoise, a mis au point une méthode adoptée par l’API pour décrire la façon dont la tonalité varie au sein d’une syllabe dans une langue tonale. Ce système peut être visualisé comme une partition de musique comprenant cinq lignes horizontales. Les hauteurs de ton sont numérotées de 1 à 5, le ton le plus bas étant noté 1, et le plus haut 5. /tai/4 /dɔn/35  ou  /tai/˦ /dɔn/˧˥

La transcription latine de Georges Minot

alphabet latin augmenté de signes diacritiques, certaines similitudes avec le quốc ngữ (écriture romanisée du vietnamien). tẵy đón

Système de François Martini

système de translittération spécialement mis au point pour les écritures taï don et taï dam du Vietnam. Il permet d’écrire en typologie latine sans signe diacritique et était particulièrement adapté à l’utilisation de la machine à écrire à l’époque de l’Indochine française. Il permet également de mettre en évidence les convergences des dialectes taï don et taï dam. ‘tay donx

Structure

Comme dans d’autres langues du groupe taï, le taï don est une langue monosyllabique et tonale. Le modèle phonétique du taï don est basé sur la syllabe. Chaque syllabe se distingue par une consonne initiale Ci, une voyelle V, une consonne finale Cf optionnelle et un ton. Exemple: /k + i + n/ton neutre = /kin/11 (verbe manger) Quand on change un de ces phonèmes (consonne initiale, voyelle, consonne finale) ou qu’on change de ton, on change de mot et donc de sens. Exemple: /baɰ/11 (feuille, classificateur pour les choses en forme de feuille) ≠ /baɰ/13 (imbécile, idiot)
/Ci + V (+ Cf)/ton

Consonnes

L’alphabet taï don comporte 44 consonnes correspondant à 22 phonèmes : pour chacune des valeurs consonantiques en API listées dans le tableau suivant, l’alphabet taï don possède une consonne haute et une consonne basse (l’utilisation de l’une ou l’autre à l’écrit a une influence directe sur le ton, et donc sur le sens du mot – cf. « L’écriture taï don ») :
API Minot Martini (consonne haute)* Martini (consonne basse)* Commentaire
ng hng ng N’existe pas en français. Comme dans parking API
ñ hgn gn Comme dans niet API
m hm m Comme dans maman API
l hl l Comme dans libre API
v hv v Comme dans venir API
n hn n Comme dans nouveau API
kh kh kr N’existe pas en français standard. K aspiré comme dans call en anglais API
k’ k’ q’ N’existe pas en français. Correspond au « ch » allemand (comme dans achtung) ou au « j » en espagnol (comme dans jota) API
čh ch cr « tch » comme dans atchoum! API
th th tr N’existe pas en français standard. T aspiré comme dans time en anglais API
ph ph pr N’existe pas en français. P aspiré comme dans pier en anglais API
k k q Comme dans café API
č c x N’existe pas en français standard. Son initial dans la prononciation de tiens en français API
y j y Comme dans zoo API
t t ‘t Comme dans taper API
s s ç Comme dans serpent API
d d ‘d Comme dans dé API
p p ‘p Comme dans papa API
f f ‘f Comme dans fort API
b b ‘b Comme dans bébé API
h h r N’existe pas en français standard. H aspiré comme dans hello en anglais API
attaque glottale API

/z/ et /j/

Selon les régions, certains locuteurs du taï don prononcent /j/ (comme dans yoga) à la place de /z/.

Consonances et aspirations

La prononciation du taï don est précise. A la différence de la langue française qui ne distingue pas, entre autres, les consonnes occlusives sourdes non voisées /p/, /t/ et /k/ de leurs correspondantes aspirées /ph/, /th/ et /kh/ qui constituent des allophones des précédentes (exemple : le mot « père » prononcé avec ou sans aspiration du « p » – /pɛr/ ou /phɛr/ – ne change pas le sens du mot et ne gêne pas la compréhension), le taï don fait la distinction entre les consonnes suivantes :

Voyelles

L’alphabet taï don comporte 18 voyelles, cependant la notion de voyelle en taï don est à distinguer de la notion de voyelle du point de vue phonétique (cf. chapitre L’écriture taï don).

D’un point de vue phonétique, le taï don utilise les 9 voyelles suivantes :

API Minot Martini Commentaire
a: a aa Comme dans papa ; a long API
a ă a Comme dans papa ; a bref API
e ê ee / ie* Correspond au son « é » comme dans tombé API
ɛ e e Correspond au son « è » comme dans brève API
ɤ ơ oe / ue* N’existe pas en français et se rapproche du son « eu » dans feu. On entend /ɤ/ dans ph, la fameuse soupe vietnamienne API
i i i Comme dans si API
o ô oo / wo* « o » fermé comme dans mot. API
ɔ o o « o » ouvert comme dans note. API
u u ou Comme dans pou API
ɯ ư u N’existe pas en français et se rapproche du son « u » dans but. Correspond à la voyelle « ư » en vietnamien API
* : La méthode de Martini met en évidence les différences de prononciation de certaines voyelles qui sont lues en monophtongue en taï don et en diphtongue en taï dam.

Durée des voyelles : /a:/ ≠ /a/

Phonétiquement, le taï don distingue un « a » bref d’un « a » plus long, notés respectivement /a/ et /aa/ (ou /a:/). De manière plus générale, les voyelles, même transcrites avec un seul symbole, sont phonétiquement plus longues dans les syllabes ouvertes (terminées par une voyelle, semi-voyelle ou consonne nasale) que dans les syllabes « checkées » (terminées par /p/, /t/, /k/ et /ʔ/).

Tons

Le taï don possède 6 tons :
Ton Description API / notation de CHAO Minot* Martini**
1 bas-égal (sans variation, légèrement plus grave que le ton naturel) 22 ˨˨ (pas de marque) consonne initiale haute, pas de marque finale
2 moyen-montant (du ton naturel au ton aigu) 35 ˧˥ ´ consonne initiale haute et X final
3 bas-montant (du ton grave au ton naturel, glottalisé) 13 ˩˧  ̉ consonne initiale haute et Z final
4 jeté (plus aigü que le ton naturel, glottalisé) 44 ˦˦ ˜ consonne initiale basse, pas de marque finale
5 haut-égal (avec une légère variation montante et descendante, plus aigu que le ton naturel) 454 ˦˥˦ ˉ consonne initiale basse et X final
6 moyen-descendant (du ton naturel au ton grave, glottalisé) 31 ˧˩ ` consonne initiale basse et Z final
* : la transcription employée par Georges MINOT dans le dictionnaire taï don-français (réf.: Minot Georges. Dictionnaire tay blanc français. In: Bulletin de l’Ecole française d’Extrême-Orient. Tome 40, 1940. pp. 1-237. ) utilise certains diacritiques du quốc ngữ (romanisation de la langue vietnamienne) pour noter les tons du taï don. Mais attention, cette utilisation n’indique pas qu’il faille prononcer les tons comme en vietnamien. ** : la translittération créée par François MARTINI pour romaniser le taï don (et autres parlers taï du nord du Vietnam) sera détaillée dans la partie relative à l’écriture.

Exemples

Ton API Minot* Martini** Locuteur Femme (Muong So) Locuteur Femme (Muong Lay) Locuteur Homme (Muong Lay) Locuteur Homme (Muong So) Définition
1 ma:˨˨ ma hmaa chien
2 ma:˧˥ hmaax verbe tremper, en parlant du riz
3 ma:˩˧ mả hmaaz verbe monter,s’élever, en parlant du niveau de l’eau
4 ma˦ maa verbe venir
5 ma:˦˥˦ maax particule finale interrogative (comme dans « /to˨˨ saŋ˨˨ ma:˦˥˦/? »)
6 ma:˧˩ maaz cheval
Ton exemple 1 exemple 2 exemple 3
1
2
3
4
5
6
Voici la liste des rimes possibles en taï don avec la consonne initiale /k/ :
Finales
p t k ʔ m n ŋ w y ɯ
_ _
_ _ _
_ _
_ _
_ _
_ _
_ _
_
_
_ _