A propos de l’orthographe « Taï »

En parcourant le web et les différentes publications qui traitent soit des peuples taï soit de leur langue, on peut rencontrer des orthographes diverses et variées pour les désigner : tai, taï, thaï, tay, tày… Dans les pages de ce site, les conventions suivantes sont utilisées :
  • Thaï : qui s’accorde en genre et en nombre, désigne ce qui se rapporte à la Thaïlande: les Thaïs, la société thaïe, le thaï, les écritures thaïes
  • Taï : sert à désigner les différentes langues et populations d’Asie du Sud-Est de langues taï (sous-groupe linguistique de la famille des langues taï-kadaï) : les Taï Don, le taï don (ou taï blanc), les Taï Dam, le taï dam (ou taï noir), le taï lü…
  • Tày : sert à désigner certains autres peuples de langues taï du Vietnam: les Tày (ou Thô) situés à l’est du Fleuve Rouge jusqu’à la frontière chinoise.
  • Dǎi : (notation pinyin) désigne les groupes ethniques de langues taï de Chine vivant dans les préfectures autonomes Dai du Xishuangbanna et de Dehong dans le sud de la province du Yunnan: les Dai, le Dai Le (ou Taï Lü), les Dai Duan (ou Taï Don)

Géographie

Le taï don est la langue de la minorité ethnique des Taïs blancs (taï don ou taï khao en taï, taï blanc en français, thái trắng en vietnamien, 傣端/dǎiduān en chinois, white tai en anglais, ไทขาว en thaï) que l’on trouve principalement au nord-ouest du Vietnam (province de Laï Chau) et au sud de la Chine (district de Jinping, province du Yunnan). Le nombre de ses locuteurs s’élève à un peu moins de 500.000 personnes à travers le monde. Le taï don est classé dans la famille des langues taï-kadaï (en savoir plus) qui s’étend de l’Assam en Inde à l’ouest jusqu’au nord du Vietnam à l’est, et du sud de la Chine au nord jusqu’à la péninsule malaise au sud. La carte interactive suivante représente cette répartition géographique. Elle a été réalisée à partir de la « Carte des ethnies de langues tai-kadai » étudiée par le CEDRASEMI (CEDRASEMI-CNRS EHESS) et publiée par le « Journal of the Siam Society » en 1985 (Observations sur la carte des ethnies de langues tai).

Classification linguistique

Le taï don appartient à la branche des langues taï du Sud-Ouest, qui couvre le plus large territoire et compte le plus grand nombre de locuteurs parmi les langues taï-kadaï. Les langues les plus connues dans cette branche sont le Siamois et le Lao, langues officielles d’état respectivement de la Thaïlande et du Laos. Quelques autres langues notoires de ce groupe: le taï dam (ou taï noir) au Vietnam et au Laos, le taï mao au Myanmar ou le taï lü dans le Yunnan en Chine.

Comparatif

Si on se place au point de vue utilité pratique, il est incontestable que la connaissance de la langue taï (don) ne présente qu’un intérêt secondaire, et c’est ce qui explique que si peu de gens s’y intéressent, prétextant que cette langue ne leur servirait plus une fois qu’ils auraient quitté le pays taï. Ils oublient que les Taïs, dans le sens originel du mot, peuplent, mélangés à d’autres races, un pays s’étendant du Haut Yang-Tseu à Bangkok, et de l’Iraouaddi à l’île de Hai-Nan, et que, connaissant la langue d’un groupe taï, ils possèdent la clé de tous les autres groupes et qu’il leur suffirait d’une courte adaptation pour, sachant par exemple le taï don, pouvoir parler le taï noir, le tho, le lu, le laotien, le thaïlandais, le shan, pour ne citer que les principaux dialectes de cette grande famille linguistiques.
Minot Georges. Dictionnaire tay blanc français. In: Bulletin de l’Ecole française d’Extrême-Orient. Tome 40, 1940. pp. 1-237.
Voici quelques exemples de mots en langues du groupe taï du sud-ouest:
Mot Taï Don Thaï* Commentaire
aller La prononciation est identique
dur Le ton est différent
nouveau A l’origine, en proto-taï (ancêtre commun des langues taï reconstruit par méthode comparative), la voyelle était /əə/ (ou /əː/) sans consonne finale. Cette voyelle est préservée telle quelle en taï yo et taï daeng ; elle est devenue /aɯ/ (ou /aə/) en taï don, taï dam et lao de Luang Prabang notamment, et /aj/ partout ailleurs.
pays, ville Les diphtongues /ia/, /ɯa/ et /ua/, utilisées en thaï, se sont simplifiées en taï don respectivement en /e/,/ɤ/ (ou /ə/) et /o/.
poisson La double consonne /pl/ n’existe pas en taï don. Les groupes /pl/ et /kl/ ne sont conservées qu’en thaï.
* enregistrements recueillis auprès de Phasa Thai